E.O.L.E.
"Ensemble Organisons L'Entraide"
a été fondée en 1993

à l'initiative de la famille Roset
Lucien et son épouse, Jean-Marie, Geneviève,...

Au fil des ans, d'autres familles...

...des communautés monastiques,
se sont associés à cette entreprise...

Monastère du Jassonneix : 

Des moniales cisterciennes, en bordure du plateau de Millevaches : avant de devenir un monastère cistercien, le Jassoneix était, depuis le XIIe siècle, le château d'un vaste domaine seigneurial.
Les premières moniales, venant de l'Abbaye de La Coudre (Mayenne), s'installèrent en 1981. Grâce à leur travail, essentiellement la culture de myrtilles, dans le silence et la prière, les soeurs s'insérèrent dans le milieu rural de ce coin reculé de la Haute Corrèze, et le monastère fut érigé en prieuré le 4 février 2006.
À partir de la production de leur verger, elles se sont lancées dans la fabrication de diverses confitures et gelées, puis dans la production de confits, essentiellement avec les plantes et les fleurs de notre jardin.

http://www.monastere-du-jassonneix.com/

 

Abbaye Notre Dame de Bellefontaine :

 

 

Fondée à la fin du XI° siècle par des bénédictins, l'abbaye fut réformée par les Feuillants en 1642. Confisquée en 1791, vendue et pillée, elle fut rachetée en 1816 par des trappistes rapatriés d'un exil mouvementé qui les avait conduit en Russie et en Amérique.
Elle compte aujourd'hui une quarantaine de moines, qui vivent principalement d'activités agricoles, en particulier un verger de pommes, poires et kiwis, vendus sur place.
Depuis 1966, la communauté édite des textes de spiritualité qui sont comme un pont entre le monachisme d'Orient et d'Occident, d'hier et d'aujourd'hui.

http://www.bellefontaine-abbaye.com/

 

 

Abbaye  Notre Dame des Dombes :

 Fondée par l'Abbaye d'Aiguebelle (Drôme), en 1863, pour établir au cœur de la Dombes aux milles étangs une communauté qui par son travail et par sa prière, redonnerait courage à la population affaiblie par la fièvre des marais. L'Abbaye Cistercienne (Trappistes) de Notre Dame des Dombes travaille à l'assèchement de nombreux étangs marécageux, incitant, par exemple, la population à faire de même, et à améliorer le rendement d'une terre pauvre et mal cultivée.  Fidèles à la devise bénédictine "ora et labora", prière et travail, les moines ont mené ici une vie contemplative, communautaire et fraternelle, et ont partagé leur temps entre la prière, le travail et l'étude. La Communauté a reçu, à titre collectif, la Légion d'Honneur et la Croix de Guerre pour sa contribution à la résistance au Nazisme. Depuis septembre 2001 les moines cisterciens, devenus peu nombreux et âgés, ont confié cette abbaye à la Communauté du Chemin Neuf  qui prolonge cette tradition de travail et de prière.
http://www.chemin-neuf.org/spip/spip.php?rubrique529

 Abbaye Notre Dame de Ganagobie : 

Monastère attaché à l’abbaye de Cluny au Xème siècle. Principale filiale de Cluny en Haute Provence. Interruptions aux invasions sarrasines, aux guerres de religion, à la Révolution. Endommagé et vendu comme bien national, il fut acquis par le marquis de Malijay qui le céda aux bénédictins de Sainte Madeleine de Marseille en 1890. Cette communauté, à Hautecombe depuis 1922, s’est transférée à Ganagobie en 1992. L’église romane avec ses mosaïques du XIIème siècle attire les touristes.
La bibliothèque du Monastère est riche d’environ 100.000 livres, soit cinq kilomètres de rayons... Huit mille livres anciens, du 12ème au 18ème siècle, constituent l’un de ses attraits, de même que son fonds provençal souvent consulté par les chercheurs.
Les manuscrits les plus précieux sont tous micro filmés et disponibles à la Bibliothèque Nationale. 

http://www.ndganagobie.com/



 Abbaye  Notre Dame d’Oelenberg : 

L’abbaye actuelle est héritière de plus de neuf siècles de vie monastique, assurée successivement par les chanoines réguliers de Saint Augustin (de 1046 à 1625), puis par des Jésuites, jusqu’en 1773, enfin par les cisterciens (Trappistes) à la reprise de la vie monastique après la Révolution française (le 29 septembre 1825).
http://www.abbaye-oelenberg.com/

 Abbaye Notre Dame de Randol :

 En 1971, l’abbaye de Fontgombault envoie quelques moines restaurer la vie bénédictine en Auvergne. En vain, ils avaient cherché d’anciens bâtiments monastiques à relever. Mais la vallée accueillante de la Monne en amont de Saint-Saturnin (dont la très belle église romane était jadis le centre d’un petit prieuré de moines) leur fait découvrir un site merveilleusement apte à la vie contemplative, à la sortie des gorges sauvages de la Monne ; dominant de 100 m le torrent, un hameau s’accroche au flanc du rocher, un de ces vieux villages d’Auvergne comme il en meurt tant.
Le monastère se construit non loin du hameau, sur le versant escarpé ; entre 1969 et 1981 s’élève un ensemble monastique de conception traditionnelle dans son plan, mais d’un style résolument moderne.
Le silence et la solitude de la pleine nature s’accordent parfaitement à la recherche de Dieu.

http://www.randol.org/

 Abbaye Notre Dame de Timadeuc :

 La communauté de Timadeuc, située au cœur de la Bretagne, près de la cité de Rohan, en bordure du canal de Nantes à Brest, a été fondée en 1841 par l’abbaye de La Trappe (Orne). Les bâtiments les plus anciens, comme l’église, datent de la fin du XIX° siècle.
Cette communauté s’est rapidement accrue et a contribué au développement économique de la région, en particulier par les activités de sa ferme. Elle est aussi devenue un lieu où beaucoup de personnes viennent pour prier et se ressourcer en participant surtout à la prière liturgique que les frères célèbrent chaque jour.
Bien insérée dans la région, la communauté de Timadeuc est en étroite relation avec les sœurs de La Joie Notre Dame et leur fondation à Madagascar.

http://www.abbaye-timadeuc.fr/

 Abbaye St Martin de Ligugé :

 Le monastère de Ligugé a été fondé par saint Martin en 361. Il est habituellement présenté comme le plus ancien monastère de Gaule, sinon d'Occident. Il a traversé les nombreuses vicissitudes de l'histoire jusqu'à nos jours. Au Moyen Age, il dépendait de l'Abbaye bénédictine de Maillezais.
Aujourd'hui, il fait partie de la Congrégation de Solesmes. Il compte environ 30 moines.
Tous les offices liturgiques sont célébrés dans l’église du monastère et sont ouverts à tous : 7h00 Laudes ; 8h30 Tierce ; 11h30 Messe (10h00 le dimanche) ; vers 13h45 None ; 18h00 Vêpres (16h30 le dimanche) ; 20h00 Complies ; 21h00 Vigiles.

http://www.abbaye-liguge.com/

 Abbaye St Michel de Kergonan :

L’abbaye Saint Michel de Kergonan située au bord de l’océan, à l’entrée de la presqu’île de Quiberon et près des menhirs de Carnac, a été fondée en 1898 par l’abbesse de Sainte Cécile de Solesmes qui voulait unir la louange du Créateur à la voix des grandes eaux de l’océan.
L’histoire du monastère est mouvementée puisque par deux fois les moniales doivent s’exiler : dès 1901, sur l’île de Wight, pour ne revenir qu’en 1919 ; puis durant la dernière guerre mondiale. Elles ne rentreront qu’en 1945 et ne pourront terminer les bâtiments qu’en 1970.
Membres d’une grande famille où l’abbesse tient la place du Christ, comme le dit Saint Benoît, les moniales orientent toute leur vie à la contemplation du visage du Christ sans cesse cherché dans la lectio divina (lecture paisible de la Parole de Dieu et étude de la doctrine), la prière personnelle et la liturgie communautaire qui s’exprime dans la langue latine et le chant grégorien.

http://www.saintmicheldekergonan.org/

 Abbaye St Pierre de Solesmes :

 

Fondé en 1010 par l’abbaye de la Couture du Mans (l’actuelle préfecture), sur une donation de Geoffroy de Sablé, le Prieuré de Solesmes n’abrita, jusqu’à la révolution, qu’une douzaine de moines. Fermé en 1790, il reprit vie le 11 juillet 1833, grâce à l’abbé Prosper Guéranger, originaire de Sablé. Érigé en abbaye en 1837 et considérablement agrandi depuis (bâtiments de 1896 et 1956), il est devenu la tête de la Congrégation de Solesmes, qui groupe 21 monastères de moines et 8 de moniales dans dix pays d’Europe, d’Amérique et d’Afrique.
De la rive droite de la Sarthe, on peut voir l’extérieur du monastère ; dans l’église (XI° - XIV° - XIX° siècles), les célèbres "saints de Solesmes", ensemble sculpté du transept (Tombeau de Notre Seigneur, XV° siècle ; Belle chapelle de Notre Dame, XVI° siècle).
L’abbaye de Solesmes publie une collection "Enseignements des papes", et des livres de spiritualité et de chant (travaux sur le chant grégorien : atelier de Paléographie musicale, étude des manuscrits, édition de livres de chœur). Une importante collection d’enregistrements de chant grégorien est disponible.

http://www.abbayedesolesmes.fr/FR/accueil/accueil.php?js=1

Partenaire particulier :

L'association MONASTIC :

 

'association MONASTIC rassemble plus de 200 communautés monastiques de tradition chrétienne.

Elle a été créée en 1989 dans le but de faire face à la situation de concurrence déloyale
provenant d'un usage abusif de terminologie ou de publicité
d'apparence monastique.

Une marque collective, avec son logo, a été déposée à l'I.N.P.I. le 5 octobre 1989.

http://www.monastic-euro.org/


Aucun produit

To be determined Shipping
0,00 € Total

Commander